Critiques, tags et PÀL, Littérature, Philo et lettres

Critique de « Les nombrils »

Dernièrement, je me suis penchée sur une bande dessinée que j’ai boudé toute mon adolescence, pour d’obscures raisons…

Redécouverte de la bande dessinée

Les nombrils est une bande dessinée méchamment drôle écrite et dessinée par Delaf et Dubuc. Elle plante trois héroïnes: les très jolies Jenny et Vicky, adulée par tous les garçons du lycée, et leur faire-valoir, Karine.

Sois pas trop déçue. Certains gars invitent deux filles à sortir le même soir. Une belle et une moche... ...Comme ça, si leur premier choix les plante là, il leur reste une alternative. Ce soir, Dan a eu de la chance, c'est tout !

Les deux premières sont absolument horribles avec la petite dernière et ne se privent pas de lui jouer de sales tours, rien que pour leur propre divertissement. Il y a sept bandes dessinées dans cette série, qui vient, récemment, d’être complétée par une toute nouvelle série d’albums intitulée Les vacheries des nombrils. Tout ceci pourrait n’être qu’une bande dessinée cruelle sans réel développement des personnages, et c’est pour cela, qu’ado, j’ai arrêté de lire cette BD après en avoir feuilleté les premières pages. Rapport que la cruauté, c’est pas trop mon trip.

Contre toute attente, j’ai apprécié et dévoré tous les albums en quelques semaines, et voici pourquoi.

 

Des personnages complexes

Tout d’abord, les personnages sont beaucoup plus complexes qu’ils n’y paraissent.

Jenny, une écervelée au cœur tendre

Jenny est, du duo infernal, la plus canon et la plus innocente. Elle suit (et sabote parfois, sans le vouloir) bêtement les plans de Vicky, sans les remettre en question. Il se trouve que Jenny, à la base, était la meilleure amie de Karine. Puis, comme sa mère voulait se rapprocher de son nouveau mec, Jenny a dû déménager et, avec Karine, elles se sont perdues de vue. Entre-temps, elle se lie d’amitié avec Vicky. En suivant, sa machiavélique nouvelle amie, sa superficialité s’est sur-développée et elle a commencé à malmener les gens autour d’elle, indignes de sa beauté.

Wouah ! je suis tellement canon que ça me donne envie de pleurer !

Cependant, au cours de leur histoire, elle se rend compte, à plusieurs reprise de la méchanceté de Vicky et va même cesser d’être son amie, à quelques occasions. Sa bêtise naturelle revient toujours au galop, pour le plaisir de la lecture, évidemment.

 

Vicky, la machiavélique N°2

Vicky est une jeune fille en surpoids, mesquine et mal dans sa peau, quand elle rencontre Jenny. Il faut dire que les parents de Vicky ont des exigences intellectuelles et physiques qui dépassent les capacités de leur fille cadette. Vicky souffre donc d’être en surpoids et nulle en anglais, mais elle souffre également de son infériorité vis-à-vis de sa grande sœur.

Vicky

Vicky est bien décidée à y arriver. Elle perd du poids et décide de devenir la N°1 de l’école, par tous les moyens. Elle ne sera, cependant, jamais que la N°2, malgré tous ses efforts. Jenny la surpassera toujours en terme d’apparence, et elle aura toujours besoin des autres pour faire ses devoirs à sa place.

 

La pauvre karine

Karine est le faire-valoir des deux égocentriques. Elle est gentille, altruiste et dégingandée. Loyale envers Jenny, elle devient l’amie de l’affreuse Vicky et se fait rouler dans la farine par ses deux « amies » au détriment de son développement personnel et de sa vie amoureuse. Cependant, à maintes reprises, Jenny et Vicky interviendront pour l’aider, quand d’autre personnes malintentionnées chercheront à lui faire du tort.

Ah Bon... Moi j'aimais... J'ai tout acheté aux puces. Ma pauvre Karine ! Pour s'habiller aux puces, il faut avoir du goût !

Elle finira par s’imposer et développera son look et sa personnalité, avec un nouveau petit ami. Karine est, selon moi, la véritable protagoniste de cette série.

Résultat de recherche d'images pour "Karine les nombrils"

 

Des problématiques sociétales actuelles

Ensuite, plutôt que de descendre Jenny et Vicky, en pointant du doigt leur méchanceté, cette bande dessinée s’attarde à donner une explication à la mesquinerie de ces jeunes filles, tout en gardant un ton humoristique.

Le perfectionnisme 

Tout n’est qu’apparence et perfection dans les attentes des parents de Vicky. Son père pousse le vice jusqu’à l’inscrire dans un camp d’anglais, tous les étés, même si elle y est malmenée par les autres campeurs, pendant qu’ils passent l’été dans des stations balnéaires inédites avec sa grande sœur. Quoi qu’elle fasse, ses parents et sa sœur la dénigrent, ce qui la rend amère et la pousse à mal agir. La situation semble s’améliorer pour elle, elle est devenue la fille chérie de ses parents, jusqu’à ce qu’elle ne découvre, par hasard, son homosexualité.

 

La précarité  d’une situation familiale

La mère de Jenny est une ivrogne qui passe d’un homme à un autre, tout en procréant avec ces derniers. Jenny est livrée à elle-même et doit s’occuper du budget familial et de nourrir sa petite sœur et son petit frère. Pas évident, quand on n’a qu’un petit pois dans la caboche. Personne ne s’occupe de Jenny, qui continue son train de vie avec bonne humeur.

 

La quête d’une personnalité

La situation de Karine est compromise d’avance. D’une part, elle adore ses amies, même si celles-ci sabotent sa vie par tous les moyens possibles et imaginables. D’autre part, elle veut être elle-même, avoir son look et passer du temps avec son petit ami. Une déception amoureuse sordide l’enjoint à s’émanciper, et elle réussira à trouver un semblant d’épanouissement personnel.

Il y a d’autres thèmes repris dans cette bande dessinée, comme l’homosexualité et le triangle amoureux. Mais cet article serait bien trop long! As-tu envie de lire cette BD? L’as-tu lue? Qu’en as-tu pensé?

Xx Lily

 

Crédit photo: Dubuc

Publicités

4 réflexions au sujet de “Critique de « Les nombrils »”

  1. Je lisais cette BD quand j’étais au collège je l’aimais beaucoup pour les raisons que tu as évoquée, ca remonte à loin maintenant^^ j’étais contente de lire des BD avec des héroines (comme La rose écarlate, Lou, Tamara, ca remonte loin la haha)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s