Beauté, Psychopote, Santé, Trucs et astuces

Nettoyage de printemps – Thérapie par le tri

Si toi aussi tu regardais des dessins-animés amerloques, tu te souviens de l’arrivée du printemps et du grand nettoyage qui l’accompagne. Dans cet article, je m’attarderai sur l’indispensable tri de l’année dans ta salle de bain, ta cuisine et ta garde-robe.

Quand le printemps pointe le bout de soin nez, j’aime vider ma garde-robe, mes placards de salle de bain et de cuisine, et balancer tout ce qui n’est plus portable ou tout ce qui pourrait courir tout seul.

Image associée

En effet, à la fin de l’hiver, une flemme et un ras-le-bol général te paralysent quand il s’agit d’effectuer un rangement en profondeur. Tu erres ça et là, vêtu(e) de ta combinaison licorne en pilou ou de ta triple épaisseur de pulls en mohair. De plus, tu as surement accumulé des denrées hivernales que tu ne veux plus grignoter parce que c’est trop riche et que tu veux soulager ton système digestif de tout ce qui te rend lourd(e) et fatigué(e). T’as évité de laver tes vitres extérieures parce qu’il pleuvait sans cesse et que la pneumonie, c’est pas une option. Pâques arrive et tu te dis qu’il serait bénéfique de ranger le tout, comme une thérapie pour retrouver de la clarté chez toi et dans ta tête.

 

La cuisine

Dans la cuisine, je vide carrément toutes les armoires et je les nettoie convenablement. Je vérifie les dates de péremptions de mes produits et je jette ce qui est en putréfaction et qui produit de nouvelles pousses. Je range le reste convenablement dans l’armoire en mettant de l’ordre, et je prie, intérieurement, pour que cet ordre subsiste au moins une semaine.

Cette année, j’en ai profité pour analyser mes produits d’entretien pour voir s’ils m’empoisonnent ou pas. Si tel est le cas, alors je les jette et les remplace par une alternative eco-friendly et sans perturbateurs endocriniens.

Finalement, j’ai tapé de la déco de Pâques dans tous les coins parce que j’adore les couleurs de saison et que j’aime mettre des paniers d’œufs en chocolat un peu partout.

easter.jpg

 

La garde-robe

En ce qui concerne la garde-robe, c’est pareil. Je vide absolument tout. Je mets les fringues d’hiver dans une pile et je garde les fringues de mi-saison. Tu sais? Les tops à manches longues, les pantalons, les vestes légères, les trench coats et les perfectos, les gilets fins, les petites bottines, les escarpins,…

Avant de placer mes vêtements d’hiver dans des boites, que je range dans le bas de ma garde-robe (comme ça tu sauras tout), je trie ceux-ci. Je garde tous les vêtements qui sont en excellent état et que j’ai portés. Ceux que je n’ai pas du tout portés et qui ne sont pas des basiques, je les mets dans un sac que je donnerai. Les vêtements abimés sont jetés dans un parc à conteneurs pour être recyclés.

Je vide donc mes boites de vêtements d’été, que je repasse à la lessive pour les rafraichir. J’y place mes fringues d’hiver jusqu’en octobre prochain et je danse comme Maddie dans le clip de Sia pense aux vacances à venir, en sirotant une tasse de thé.

Infusion Jardin andalou, un favori de février

La salle de bain

L’heure est venue de trier les cosmétiques… Ça n’est pas une mince affaire, en ce qui me concerne. Je procède de la même manière: je vide, j’astique et je jette un coup d’œil aux dates de péremption, mais de manière un peu plus pointue.

Puisque les cosmétiques ont une durée de vie limitée après ouverture, je réfléchis à la date de première utilisation. Le sigle présente une durée de vie en termes de mois et est présent sur le dos ou le dessous de ton produit. Il ressemble à ça:

Résultat de recherche d'images pour "sigle péremption cosmétique"

Si le produit cosmétique est ouvert depuis plus longtemps que le sigle n’annonce sa fraicheur, je le jette. Exemple: le sigle annonce une durée de fraicheur de six mois et j’ai ouvert mon produit en aout, je jette. Par contre, s’il s’agit d’une durée de douze mois, je me pose la question suivante: est-ce que je vais utiliser ce produit avant septembre? Pourquoi, mon p’tit? Tout simplement parce que ma routine de soin printanière, que tu pourras parcourir ce dimanche, si l’envie t’en prend, est différente de celle utilisée en été! La peau a, en effet, des besoins différents en fonction des saisons. S’il s’agit d’une eau micellaire ou d’un shampoing, je garde. Parce que… ben je me nettoie le visage et me lave les cheveux quelle que soit la saison. S’il s’agit d’une crème de jour/de nuit ou un fond de teint (si c’est la couleur de fin d’hiver, c’est mort), je m’en débarrasse. C’est une question de bon sens.

Sur ce, je pars faire un petit footing pour me remettre de mes émotions. Bisous, bisous!

Xx Lily

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s