Littérature et culture, Madame-je-sais-tout, Psychopote, Santé

Les règles, ce n’est pas sale

Si tu es curieux/se de biologie et d’Histoire, viens lire ceci pendant ta petite pause étude/midi, mon p’tit.

Ces derniers temps je m’intéresse vraiment à des sujets qui touchent à notre intimité, on est d’accord. Mais je pense sincèrement que c’est nécessaire. Aujourd’hui je vais m’intéresser à ce qui se passe, chaque mois, dans la culotte de la moitié de la population.

Il n’y a pas si longtemps, je visionnais une vidéo des Revues du Monde, une de mes chaines YouTube préférées dont j’avais notamment parlé ici, et qui traite de sujets d’histoire méconnus et d’archéologie. Dans sa vidéo, Charlie Danger explique quelles ont été les perceptions des règles et les protections périodiques utilisées à travers plusieurs grandes époques:

 

Plusieurs émotions sont passées sur mon visage, quand j’ai regardé cette vidéo. Je vais simplement insister sur deux choses mentionnées par Charlie Danger qui m’interpellent.

 

Règles et sociétés

Comme le souligne Charlie dans sa vidéo, quand on analyse les sociétés actuelles, on se rend compte que la perception des règles varie en fonction du type de société considéré.

En effet, dans les sociétés plus égalitaires, les règles sont perçues comme normales et les tabous à ce sujet sont moins fréquents.

Dans les sociétés plus patriarcales, les règles sont vues comme impures et sont un tabou absolu. Un véritable malaise entoure les règles. Ceci se constate encore de nos jours et, comme le précise Charlie Danger, de nombreuses femmes meurent, victimes de maltraitance « justifiée » par leur état de femme indisposée.

Dans les sociétés matriarcales, il n’y a pas de tabou au sujet des règles et tout le monde se porte très bien, merci. De plus, les règles sont utilisées pour un tas de choses de la vie quotidienne, dont le fertilisant. Celui qui me parle d’infusion de tampon, qu’il saute par la fenêtre…

Dans les publicités, Charlie parle de liquide bleu utilisé pour symboliser les règles. Mais pourquoi pas rouge? On sait bien que c’est du sang qui coule! En mars dernier, en France, la firme Nana avait dévoilé une publicité avec du liquide rouge pour les règles:

 

Malheureusement, les autorités ont demandé à ce que cette publicité soit retirée car trop choquante pour le public français… Et ça, alors:

C’est l’exemple de Charlie Danger dans sa vidéo

Aaaaaaaaaaaaaaaaaaaargh! Faites enlever cette pub de mon écran. Ce sang m’indispose (jeu de mot malheureux)!

 

Les règles, ce n’est pas sale

J’étais assez surprise d’entendre Charlie préciser que les règles, ça n’est pas sale, tout simplement parce que je pensais que tout le monde le savait, que c’était de notoriété publique, de nos jours. Alors je vais le redire: les règles ce n’est pas sale. Les règles, c’est tout simplement la couche de sang et de résidus de muqueuse qui recouvrent l’intérieur de la paroi utérine, pour accueillir l’enfant à naitre, qui se détruit, chaque mois, quand l’ovule n’a pas été fécondé. Il s’agit d’un processus d’auto-nettoyage naturel du système reproducteur féminin. C’est donc une bonne chose. Et ça ne doit pas être comparé à l’urine ou aux matières fécales qui sont inutiles à l’organisme, qui sont des déchets, sans fonction aucune.

J’ai du mal à comprendre pourquoi des gens voient ça comme quelque chose de sale alors que personne ne se plaint de la « saleté » d’une personne qui saigne du nez.

man blood GIF

Pourtant, le liquide qui coule du nez contient des résidus de muqueuse et du sang, tout comme les règles. Les gros malins me diront « oui, mais le sang des règles, c’est intime et on peut attraper des maladies ». Tout à fait mon p’tit, on peut se choper des maladies en touchant le sang et les résidus de muqueuse d’une personne infectée. Mais, de manière générale, cela concerne toutes les muqueuses et tout le sang. Donc t’as autant de chance de te choper une maladie véhiculée par le sang et/ou les muqueuse en entrant en contact avec le sang d’une personne qui saigne du nez, qu’avec les règles d’une femme. « Ben oui mais les parties intimes, c’est sale ». Mon vieux, c’est sale que si la personne en question n’a pas d’hygiène. Et dans ce cas-là, son pif non plus, ne doit pas fleurer le lilas.

Je vais vous éviter ma comparaison des règles avec les œufs de poules… Je ne voudrais pas que certains en se fassent de drôles d’images mentales. Oops, trop tard! Je reviendrai vers toi pour parler des protections périodiques, de mon avis etc. la semaine prochaine. En attendant, gros bisous à toi!

Xx Lily

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s