Philo et lettres, Séries

Sharp objects

La semaine dernière, j’ai binge-watché les huit épisodes de la mini-série Sharp Objects.

Sharp objects est l’adaptation sur petit écran du roman du même nom, écrit par Gillian Flynn. Il s’agit d’un thriller psychologique américain que j’ai a-do-rée et voici pourquoi (j’ai marqué les séquences avec spoiler).

pumpkin-autumn-challenge2

L’intrigue

L’intrigue met un certain temps à démarrer, mais dès qu’elle a capté votre attention, elle ne vous lâche plus.

Camille Preaker, une journaliste de Saint-Louis, est envoyée par son patron dans sa ville de naissance afin de rédiger un article sur deux jeunes filles qui se sont récemment fait  violemment tuer. Réticente à cette idée, elle se rend, néanmoins, dans la ville de Wind Gap pour y mener son enquête. Elle devra loger chez sa mère, Adora, et son beau-père, qui la traitent comme de la saleté sur leurs chaussures.

sharp-objects-série-revue2

De fil en aiguille, on en apprend davantage sur sa vie par le biais de flash-back et sur les raisons de sa sur-consommation quotidienne d’alcool. En filigrane, la ville est divisée en deux camps. Certains pensent qu’Ann Nash et Nathalie Keene ont été assassinées par le père d’Ann, Bob Nash. Alors que les autres soutiennent que c’est John Keene, le frère de Nathalie qui les aurait tuées.

 

Les personnages

Le casting est une véritable bombe! Dans cette séquence, je m’attarderai sur les personnages-clés de cette série.

Dans le rôle de Camille Preaker adulte, on retrouve Amy Adams (Attrape-moi si tu peux, Il était une fois). Sophia Lillis (Ça), quant à elle, campe la jeune Camille. Camille ne s’est jamais remise de la mort de sa sœur, Marian Crellin, incarnée par Lulu Wilson (Annabelle 2: la création du mal), survenue alors qu’elles n’étaient que des enfants.

Adora Preaker (Patricia Clarkson; Jumanji, Le gout de la vie) est la mère de Camille, Marian et Amma. Il s’agit d’une ignoble mondaine aux airs forcés, ayant été victime du sadisme de sa mère, étant enfant. Elle n’apprécie pas Camille, qu’elle a eue « seule », ni sa présence chez elle et elle surprotège Amma. Son mari, Allan (Henry Czerny; Revenge, Mission impossible), subit mollement ses décisions et couvre tous ses faits et gestes.

sharp-objects-série-revue5

Amma Crellin est la benjamine de la famille. Du haut de ses 13 ans, elle cache sous son masque de petite fille modèle, une adolescente révoltée et insolente qui, loin d’obéir à sa mère, ignore le couvre-feu et part faire la fête avec ses amis du lycée. Je ne sais pas toi, mais sa petite tête de pimbêche me donne des pulsions meurtrières. Coïncidence? Je ne pense pas…

 

L’amour maternel (spoilers!)

Adora et ses filles sont des créatures torturées qui souffrent toutes, à leur niveau, de pathologies mentales.

Camille a subi un viol collectif durant son adolescence et n’a jamais pu se remettre de la mort de sa sœur. De plus, elle a toujours été rejetée par sa mère, qui a pleuré Marian toute sa vie. Elle ne fait que boire du début à la fin de la série. Elle picole tellement que j’en avais le tournis, rien qu’à la regarder. En outre, on apprend, très vite, qu’elle sort d’un séjour en hôpital psychiatrique parce qu’elle se mutilait à grande échelle. Son corps est intégralement couvert de cicatrices. Elle a écrit des mots, sur tout son corps, lui rappelant des épisodes tragiques de sa vie. Voilà pourquoi le titre du roman et de la série est Sur ma peau, au Québec.

Adora, quant à elle, est une trichotillomane. Elle s’arrache les cils à la moindre contrariété. On apprendra, dans les derniers épisodes, qu’elle souffre également du Syndrome de Münchhausen par Procuration. Il s’agit d’une psychopathologie qui pousse une personne responsable d’un tiers, souvent, un enfant, à simuler ou provoquer des problèmes médicaux pour chercher à attirer l’attention et la compassion. Ça fait froid dans le dos… Tout ce qu’elle veut c’est que ses enfants soient malades afin qu’ils se laissent choyer par elle et que tout le monde reconnaisse à quel point elle est infortunée avec sa progéniture.

Amma est une psychopathe. Elle a des sautes d’humeurs et est tantôt gentille et compréhensive, tantôt insolente et blessante. Le comportement de petite fille capricieuse qu’elle adopte, quand sa mère est dans les parages, est tout bonnement malaisant et irritant. Sa psychopathie prouvera qu’elle est bien plus qu’une fille à deux visages…

sharp-objects-série-revue4

Tous ces problèmes de santé viennent d’une même source: Joya, la mère d’Adora. Celle-ci pouvait se lever en pleine nuit pour pincer sa fille ou l’abandonner en forêt. C’était une sadique accomplie et les dégâts causés sur Adora se répercuteront sur chacune de ses petites-filles.

 

Conclusion

En conclusion, je te recommande de regarder Sharp objects en cette période pré-Halloweenienne. Bien que cette série mette du temps à démarrer, elle n’en est pas moins excellente. Elle a même obtenu 93% sur Rotten tomatoes! Chaque mot gravé sur la peau de Camille apparait sur l’écran, au moment où la protagoniste y pense. Comme elle est souvent silencieuse, ça aide à savoir à quoi elle pense et puis ça intrigue. Le suspense est bien dosé, ce qui fait qu’on se demande ce qui s’est passé, dans l’intrigue principale, comme dans les péripéties de Camille, et cela, jusqu’à la fin de la série. L’image et les couleurs sont splendides. On se sent transporter dans un tout autre univers. Cette série m’a tout bonnement perturbée. Regarde-la, s’il te plait, j’ai besoin d’en parler avec quelqu’un!

pumpkin-autumn-challenge2

J’espère que cette semi-critique t’aura été utile. Je te fais des bisous et te dis à vendredi!

Xx Lily

 

Crédit photo: HBO

4 réflexions au sujet de “Sharp objects”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s