Séries

Russian Doll

Salut mon p’tit! Avec un peu de retard, je vais te présenter une série que j’ai binge-watché ce week-end.

Russian Doll  ou Poupée Russe, dans la version française, est une  série Netflix qui est sortie le 1er février 2019 et qui a été créée par Natasha Lyonne, Amy Poehler et Leslye Headland.

Les personnages principaux ★★★★★

Il y a deux personnages principaux et une série de personnages récurrents, dont les amies de Nadia: Maxine, Ruth et Lizzy.

russian-doll-critique-3.jpg

Nadia Vulvokov (Natasha Lyonne; Orange is the new black) est l’invitée d’honneur d’une fête d’anniversaire organisée par son amie, Maxine, à New York City. C’est une femme caustique, très terre à terre et pas très sympa avec les gens. Elle a un petit penchant pour les substances illicites, vit dans le passé et est clairement marquée par des événements de son enfance.

Alan Saveri (Charlie Bennett) est un jeune homme névrosé qui vit une rupture douloureuse. Il est bourré de TOCs et pour être honnête, son obsession pour l’ordre et l’organisation me fout les boules.

 

La trame narrative ★★★★

Nadia sort de sa fête d’anniversaire organisée par Maxine, à l’occasion de ses 36 ans, et meurt écrasée par une voiture. Elle se retrouve, tout de suite après, dans les toilettes de son amie, scène vécue avant qu’elle ne quitte la fête. Obsédée par l’idée qu’elle a eu un bad trip à cause d’un joint fumé, quelques instants plus tôt, avec Maxine, elle investigue la question et meurt, pour se réveiller à nouveau dans les toilettes de Maxine. Elle va se retrouver, ainsi, coincée dans une « boucle » temporelle, condamnée à revivre la même soirée, encore et encore… Puis, elle rencontre Alan, un jeune homme névrosé qui se trouve être coincé, lui aussi, dans la boucle.

russian-doll-critique-1.jpg

Dit comme ça, ça ressemble à un remake moderne et sous forme de série d’Un jour sans fin. Mais c’est loin d’être le cas. Le ton de la série est grinçant et on se dit, limite, que, finalement, c’est une bonne chose qu’ils puissent recommencer la soirée tout en adoptant un comportement plus adapté. C’est pédagogique, dans une certaine mesure.

Il s’agit d’une série de science-fiction avec un angle de comédie dramatique. Les personnages principaux ont des problèmes personnels très lourds qui les empêchent d’avancer et d’être heureux. Cependant, tout cela est contre-balancé par une Nadia, fidèle à elle-même, pragmatique et cynique comme c’est pas permis.

russian-doll-critique-2

Les personnages se retrouvent dans des situations inénarrables et c’est fou de constater les routes différentes que peuvent emprunter des personnes dans une même soirée, suite à la tournure que prennent les contacts avec autrui. Ils vont, de plus, en apprendre davantage sur eux-mêmes et sur leurs proches, pour le meilleur et pour le pire, d’où la métaphore de poupée russe, d’ailleurs…

La fin est assez déroutante mais tellement apaisante et belle. Je ne t’en dis pas plus mais je ne suis pas sure qu’il y ait d’autre saison.

 

Conclusion

J’ai skippé la section « messages » pour cette critique, de crainte de spoiler la série car on finit facilement par trop en divulguer. Je te recommande, évidemment, de la visionner et de partager avec moi ton ressenti, ton avis, tes interprétations, tes commentaires,… Netflix n’a pas encore annoncé de seconde saison, mais, sait-on jamais…

Xx Lily

 

3 réflexions au sujet de “Russian Doll”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s